Page:

Alimentation équilibrée

Notre époque est caractérisée par une surabondance alimentaire et des problèmes toujours croissants de surcharge pondérale, à la fois chez les enfants et les adultes. Aussi, du point de vue diététique, il est sans aucun doute dans notre intérêt de nous conformer aux recommandations les plus récentes en matière d’alimentation.
Etant donné que les micronutriments représentent une partie essentielle d’une alimentation saine, et parce qu’il n’est pas évident que cette condition soit respectée, ce sujet nous tient particulièrement à cœur.

Les légumes, les salades et les fruits occupent la place centrale d’une alimentation saine – il faudrait en manger 5 portions par jour. Les hydrates de carbone devraient être consommés avec modération, surtout en cas de manque d’exercice (activité professionnelle sédentaire, immobilisation, etc.). L’on constate de plus en plus fréquemment que les hydrates de carbones rapidement et facilement assimilables (comme les pommes de terre, les produits à base de farine blanche) et les aliments riches en calories (sucreries, boissons sucrées, plats cuisinés, alcool) – tant que leur combustion n’est pas assurée par la pratique d’une activité 
sportive – sont les principaux responsables du surpoids et des maladies consécutives. Il y a une règle de base à respecter: plus l’activité physique est importante, plus les hydrates de carbones sont autorisés, voire même conseillés.
S’agissant de la consommation des graisses, il convient d’éviter les graisses cachées et de favoriser les huiles végétales.

A ne pas négliger: bouger suffisamment et pratiquer une activité physique régulière sont obligatoires et tout aussi importants que notre comportement alimentaire pour parvenir à atteindre et à maintenir un poids corporel normal, ainsi qu’un sentiment de bien-être.
Voici quelques principes contribuant à une alimentation saine:

  • Consommer 5 portions de légumes et de fruits par jour (1 poing = 1 portion)
  • Boire beaucoup (eau, pas de boissons sucrées, alcool avec modération)
  • Réduire les hydrates de carbone, préférer les hydrates de carbone complexes (céréales complètes)
  • Préférer les sources de protéines de haute qualité et à basse teneur en graisses (poisson, viande blanche, produits laitiers, produits végétaux)
  • Hochwertige pflanzliche Öle verwenden
  • Préparer ses repas avec des produits frais
  • Eviter les produits finis ou semi-finis = aliments riches en énergie (graisses et hydrates de carbone/sucres cachés)

Adopter cette séquence qui a fait ses preuves: petit-déjeuner nourrissant (important!), déjeuner sain, dîner léger (auquel on peut aussi de temps en temps renoncer).

Les lecteurs intéressés consulteront notre résumé à caractère scientifique „Ernährung und Übergewicht“ au chapitre «Publications».

 Vous trouverez d’autres informations utiles concernant les thèmes alimentation et activité physique sur les sites Internet suivants:
www.suissebalance.ch


Projekt des BAG – Bundesamt für Gesundheit „Tipps für mehr Schwung“
www.sge-ssn.ch

Schweizerische Gesellschaft für Ernährung

Les micronutriments à eux seuls ne suffisent pas à faire perdre du poids et ne remplacent certainement pas une alimentation saine. Des compléments nutritionnels garantissent cependant la couverture des besoins en micronutriments palliant ainsi aux carences éventuelles, particulièrement lorsque les besoins sont accrus (croissance, stress, sport, etc.).

Nutriments recommandés en complément d’une alimentation saine

Nuitriment Apport journalier recommandé Commentaires
Préparation multivitaminée (évent. avec supplément en protéines)   Approvisionnement de base en vitamines, oligo-éléments et sels minéraux
Préparation de sels minéraux   Garantit l’approvisionnement en magnésium et calcium

Recommandations supplémentaires:

  • Consacrez plus de temps à la cuisine, préparez vos repas avec des produits frais.
  • Utilisez davantage d’aliments de base et non des aliments traités industriellement.
  • Manger doit continuer à faire plaisir. Savourez vos repas!

Les déclarations ci-dessus sont basées sur l'état actuel des connaissances scientifiques. Elles ne sauraient remplacer un traitement médical ou le suivi par un professionnel de la santé.