Page:

Désir d’enfant non assouvi

Désir d’enfant non assouvi



Les cas de stérilité involontaire ont fortement augmenté durant ces deux dernières décennies. Dans les pays industrialisés, ce problème touche aujourd’hui un couple sur six désirant avoir des enfants. La capacité de reproduction de l’homme et de la femme dépend d’un équilibre complexe existant entre différentes fonctions métaboliques. Des facteurs extérieurs tels que le stress, la pollution accrue de l’environnement (pesticides, solvants, métaux lourds, hormones, etc.) et des modifications du mode de vie (alimentation, alcool, tabagisme, etc.) semblent exercer une influence plus négative sur la fertilité que ce que l’on admettait communément.
Outre le recours aux alternatives thérapeutiques issues de la médecine classique (traitement hormonal, fécondation artificielle, etc.), il faudrait davantage essayer de comprendre puis de corriger – sur la base des dernières avancées scientifiques – les dysfonctionnements du métabolisme observés fréquemment lors de troubles de la fertilité. Les états d’intoxication (métaux lourds, pesticides, stress oxydatif, etc.) et les états de carence (micronutriments) sont tout particulièrement dignes d’attention. Sans oublier que, par exemple, les oligo-éléments zinc et manganèse ou la vitamine D sont absolument nécessaires à la synthèse des hormones sexuelles testostérone et œstrogène par l’organisme.
Le profil d’exposition aux métaux lourds (p. ex. à l’aide d’une analyse de cheveu) est une source importante d’informations. Les métaux toxiques (notamment les métaux lourds) sont susceptibles d’altérer fondamentalement le métabolisme hormonal ainsi que la fertilité. Les métaux lourds peuvent être éliminés de l’organisme grâce à une administration ciblée de micronutriments. Il est recommandé de choisir les micronutriments requis de façon individuelle en fonction des résultats de l’analyse. S’il souhaite concevoir un enfant, le couple devrait renoncer à la consommation de denrées telles que le tabac, l’alcool et le café.

www.orthoanalytic.ch

Les déclarations ci-dessus sont basées sur l'état actuel des connaissances scientifiques. Elles ne sauraient remplacer un traitement médical ou le suivi par un professionnel de la santé.