Page:

La peau

Peau et collagène
La peau perd de son élasticité et de sa souplesse à mesure qu’elle vieillit. En général, on tente d’enrayer ce processus depuis l’extérieur en appliquant des produits cosmétiques. Ce faisant, on oublie souvent de donner à la «beauté intérieure» d’une peau saine l’importance qu’elle mérite. En effet, outre les facteurs génétiques et la constitution physique, l’alimentation et les apports réguliers de micronutriments jouent un rôle essentiel dans l’entretien de la qualité cutanée. Deux facteurs en particulier doivent être considérés:

  1. L’importance d’un apport suffisant d’antioxydants afin de prévenir le vieillissement prématuré, fût-ce sous l’effet d’une exposition excessive au soleil, du contact avec des savons agressifs ou des produits chimiques ou de l’influence de facteurs environnementaux présents dans l’eau ou dans l’air ambiant. Les principaux antioxydants sont les vitamines C et E, les caroténoïdes, le sélénium, le zinc, la coenzyme Q10 et la cystéine.
  2. La peau et la plupart des tissus du corps humain (donc également les vaisseaux sanguins, les os, les organes, etc.) sont constitués en partie de collagène. Le collagène confère à la peau sa souplesse et son élasticité. On en déduit que tous les micronutriments dont l’organisme a besoin pour sa propre synthèse de collagène ont une énorme importance pour la santé et l’élasticité de la peau. Ceux-ci incluent la vitamine C, la vitamine B6, le zinc et les acides aminés à haute valeur biologique. Les acides gras essentiels (contenus p. ex. dans l’huile d’onagre) sont également indispensables au maintien d’une peau souple.

Nutriments recommandés pour une peau saine

Nutriment Dose journalière recommandée Commentaires
Préparation
AntiOx
Doit contenir les principaux antioxydants tels que les vitamines C et E, le zinc et le sélénium.
Acides aminés ou protéines à courte chaîne Contient tous les acides aminés nécessaires à la synthèse de collagène
EPO-Huile d’onagre 2-4 capsules d’huile d’onagre Préserve les lipides cutanés naturels et garde la peau souple
Zinc 15-30 mg Active les processus de réparation et la cicatrisation des plaies

Anti-aging

Le concept de l’«anti-aging», une formule en vogue qui nous arrive des pays anglo-saxons, se doit d’être défini correctement. Il est hors de question de susciter l’idée trompeuse que l’on pourrait retarder l’horloge de la vie.
Selon sa définition moderne et réaliste, l’«anti-aging» est la somme de toutes les mesures de nature à favoriser un vieillissement («aging») qui maintienne les performances et la qualité de vie à un niveau optimal.
Le mystère du vieillissement n’est que partiellement résolu. On pense aujourd’hui que l’être humain peut atteindre un âge maximum de 120 ans. Le rôle essentiel de la génétique est incontesté. On estime que son importance dans ce processus est de l’ordre de 30 à 70%.
Les autres facteurs connus pour influencer le vieillissement, et sur lesquels on peut partiellement agir, sont:

  • 
le vieillissement hormonal: influence de la baisse de production d’hormones
  • 
le vieillissement biochimique: processus de vieillissement cellulaire, déterminé par 
le stress oxydatif et la production excessive de radicaux libres. Ceux-ci endommagent les cellules et entraînent leur mort prématurée.

  • Style de vie et facteurs environnementaux: les effets négatifs du tabac et de la consommation immodérée d’alcool, ainsi que du surpoids, du stress, du manque de sommeil
et de la pollution (p. ex. métaux lourds) sont démontrés.

Si, par conséquent, vous voulez rester en bonne santé et conserver votre qualité de vie le plus longtemps possible en prenant de l’âge, le moyen le plus efficace d’y parvenir est de changer durablement votre mode de vie et de le faire avec plaisir:

  • évitez l’excès de poids, optez pour une alimentation équilibrée avec beaucoup de fruits et de légumes
  • 
faites régulièrement de l’exercice (30-40 minutes 3x par semaine)

  • évitez le tabac et toute consommation immodérée d’alcool
  • évitez le stress négatif, dormez suffisamment
  • 
évitez de trop vous exposer aux rayons UV (bains de soleil sans protection)

Une alimentation saine et la supplémentation de micronutriments sont des moyens très efficaces de ralentir les processus de vieillissement. Deux groupes de substances sont importants à cet égard: les antioxydants (fixation des radicaux libres produits lors de stress oxydatif) et les acides gras oméga-3 pour le maintien de la santé vasculaire et des performances cérébrales.
Les micronutriments ont une fonction de soutien et ne sauraient remplacer les changements susmentionnés du mode de vie.

Nutriments recommandés pour ralentir les processus de vieillissement:

Nuitriment Dose journalière recommandée Commentaires
Antioxidanzien:
Coenzyme Q10
Carotinoide
Vitamine C
Vitamine E
Sélénium
Zinc
30-90 mg
6-15 mg
1-3 g
400 I.E
200 μg
15-30 mg
Les antioxydants réduisent les lésions oxydatives, contribuent de manière importante aux processus de réparation (y compris sur le matériel génétique), améliorent la réponse immunitaire et (c’est le cas p. ex. pour la vitamine C) diminuent la mortalité
Acides gras oméga-3 1-1.5 g Réduisent le risque de maladies cardiovasculaires et soutiennent les fonctions cérébrales
Acides aminés Importants pour la réponse immunitaire, les fonctions cérébrales, la production de neurotransmetteurs et la détoxification de substances étrangères à l’organisme

Stress oxydatif / radicaux libres / antioxydants

Au niveau cellulaire aussi, le stress laisse des traces. Les processus intracellulaires et leurs conséquences possibles sont aujourd’hui assez bien documentés. Le stress oxydatif est une perturbation durable de l’équilibre entre la formation et la dégradation de radicaux libres. Les radicaux libres sont des composés oxygénés agressifs et hautement réactifs qui possèdent un électron non apparié.
Ils peuvent causer des dégâts considérables aux membranes qui protègent les cellules, aux lipides et protéines d’importance vitale ainsi qu’à l’ADN, support de l’information génétique. De ce fait, le stress oxydatif favorise le vieillissement prématuré, le développement de tumeurs, la calcification des artères, les maladies cardiovasculaires, la maladie d’Alzheimer et la cataracte.

Les radicaux libres sont naturellement formés par le métabolisme, p. ex. pendant la respiration. Ils ne sont toxiques que lorsqu’ils sont produits en excès ou que les mécanismes antioxydatifs protecteurs sont défaillants ou débordés.
La fumée de cigarettes, l’exposition trop forte au rayonnement UV, l’excès de stress psychique ou physique, les efforts sportifs (échanges d’oxygène intensifs pendant la respiration) ou une forte charge de métaux lourds dans le corps favorisent l’accumulation de radicaux libres.
Comme ceux-ci sont également produits par un métabolisme sain, l’organisme dispose de plusieurs systèmes antioxydatifs pour s’en protéger. On distingue les facteurs protecteurs endogènes (propres à l’organisme) des facteurs exogènes (d’origine externe). Les micronutriments sont des composants vitaux de l’une et l’autre catégorie. Un bon apport de micronutriments doit être durablement assuré pour que les systèmes antioxydatifs protecteurs restent fonctionnels!

Le tableau suivant fournit un bon aperçu de ces systèmes:

Système antioxydatif Micronutriments impliqué
Synthétisés par l’organisme Enzymes
• Superoxyde dismutases
• Glutathion peroxydases
• Catalases
Zinc, cuivre, manganèse
Sélénium, glutathion
Fer
Pièges à radicaux libres
• Glutathion
• Coenzyme Q10
• Sélénocysteine, L-Cysteine
• Acide urique
L-glutamine, L-glycine, L-cystéine
Coenzyme Q10
Sélénocystéine, L-cystéine
Von aussen zugeführt Apports externes
• Vitamine C
• Vitamine E
• Caroténoide, Vitamine A
• Flavonoide, resvératrol …
Vitamine C
Vitamine E
Caroténoide, Vitamine A
Flavonoide, substances végétales secondaires